Rapport de la CRC sur la CU GPS&O

COMMUNIQUE de Denis FAIST

Ancien 1er Maire-Adjoint d’Andrésy
Ancien Conseiller Communautaire
Ancien Vice-Président de la Commission Locale d’Evaluation des Charges Transférées (CLECT)
Ancien Président du second groupe d’élus en nombre de conseillers (ISO)…

Résumé du Communiqué de presse (ci-dessous) au sujet du Rapport de la Chambre Régionale des Comptes
sur les exercices 2016-2020 de la Communauté Urbaine GPS&O.

lien vers le rapport de la CRC :
https://www.ccomptes.fr/fr/publications/communaute-urbaine-grand-paris-seine-et-oise-gpso-yvelines-cahier-ndeg1

Le communiqué reprend les éléments du rapport et tente d’en analyser les causes et conséquences :

Le constat d’un échec annoncé :

Mauvaise gestion, non-respect de la légalité, persistance dans l’erreur et manque de vision

pour un territoire sans gouvernance partagée et sans réel « bassin de vie » !

  • Les modalités de gouvernance
  • Le protocole financier annulé
  • Les comptes insincères
  • Une intercommunalité sans vision
  • Un fonctionnement irrégulier de la Commission Locale d’Evaluation des Charges Transférées (CLECT)

A qui la faute :

  • Aux parlementaires qui ont voté la Loi MAPTAM en 2013
  • Au préfet de région et à certains élus du territoire qui ont imposé un schéma de coopération intercommunal XXL en 2015
  • Aux élus des Yvelines membres de la Commission Régionale de Coopération Intercommunale (CRCI)
  • Aux six Présidents des anciennes Intercommunalités fusionnées
  • Aux Président élu de 2016 à 2020 et à son exécutif
  • Aux conseillers des villes des ancienne interco arrivées avec des situations financières négatives ou difficiles
  • Au préfet des Yvelines qui n’a pas assumer ni le contrôle de légalité ni ses obligations légales
  • Au Président du département qui a dit publiquement « que les décisions de justice ne seront jamais supérieures aux décisions politiques… »

Pour un avenir risqué et sous influence ? :

  • Sous l’influence des communes les plus peuplées
  • Sous l’influence des 12 membres de l’exécutif déjà présents lors du mandat précédent
  • Sous validation juridique du protocole transactionnel (toujours illégal)
  • Sous fragilité financière due notamment au protocole transactionnel de 2019 encore plus inéquitable
  • Sous fléchage de la majorité des investissements à venir vers l’arrivée d’Eole et les communes de la rive droite
  • Sous l’influence du Président du département après l’annonce de la démission prochaine du Maire de Mantes la Jolie-Pdt de la CU ?
Communique_DF_RapportCRC_CUGPSeO_211122

novembre 22, 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.