Accueil b

#ANDRESY #IMPOTS

Le Maire d’Andrésy a donc confirmé lors du dernier Conseil Municipal (14/04/2021) l’augmentation de 13% de la totalité de la Taxe Foncière d’Andrésy (part ville, plus part ex-département transférée à la ville cette année) :

  • +12,75 % d’augmentation du taux (vote du Conseil Municipal)
  • +0,5% d’augmentation des bases (indexation de l’Etat)

Afin de se dédouaner, il a conçu un document spécifique (combien a-t-il couté ?) afin de justifier cette augmentation et la faire reposer sur « l’héritage qu’il a trouvé »!

Faut-il lui rappeler que son programme électoral s’engageait à ne pas augmenter les impôts, qu’il avait lui même qualifié les finances de la ville de « saines et bien gérées » dans une interview en novembre 2020 et qu’il avait affirmé lors du Conseil Municipal du 10 février 2021 qu’il n’y aurait pas d’augmentation de la fiscalité en 2021!!!

Au sein de ce document « le budget parlons en ensemble », il est par obligation légale contraint de proposer une expression des oppositions soit 700 caractères offerts généreusement par L. Wastl, Maire d’Andrésy à « Notre Parti C’est Andrésy » pour participer au débat sur les contre-vérités exprimées par la majorité actuelle quant à la situation financière d’Andrésy.

Il semble que tous les coups sont permis pour justifier et mener à bien l’augmentation de 13% de la totalité de la taxe foncière.

Comme il est impossible de donner toute l’information ou de débattre sereinement sur ce sujet au sein d’un espace si réduit, nous vous donnons rendez-vous sur ce site et sur notre page Facebook « Notre Parti C’est Andrésy » afin de vous donner (preuves à l’appui) les vrais chiffres et explications sur nos finances (voir la page et ses annexes).

Or, non, la situation n’est pas catastrophique à long terme, et, vouloir utiliser une mesure structurelle (la hausse des impôts) pour compenser l’impact conjoncturel de la crise, des effets du pacte transactionnel « illégal » avec la CU et la légère baisse temporaire de la dotation de l’Etat, n’est ni nécessaire, ni justifié.

Il paraît important de rappeler que de 2014 à 2020, le Maire et trois de ses adjoints actuels étaient membres du conseil municipal dans l’opposition et, qu’à ce titre, ils avaient accès aux documents financiers de la ville!

Oui, Andrésy est une ville « pauvre » dû à une Dotation de l’Etat très faible par habitant et à un manque historique d’impôts des entreprises,
Oui, l’impact de la crise sanitaire, notamment sur la baisse des recettes des services, est important,
Oui, nous avions décidé de contractualiser deux emprunts « in fine » gagés sur des recettes attendues,
Oui, la signature du pacte transactionnel « illégal » avec la CU fait peser une dépense supplémentaire de 720 K€ en 2021!
Mais,
Non, si le Fond de Roulement Initial subit l’impact conjoncturel de la crise est devient « comptablement » négatif en 2021, le besoin de trésorerie est compensé par des emprunts budgétés et contractualisés en fin d’exercice (voir le détail).
Non, la ville n’est pas surendettée : la dette par habitant fin 2020 est de 888€, à la moyenne des villes de même taille qui était en 2018 de 886€ (voir le détail).
Non, si l’on exclut le remboursement, exceptionnel, des emprunts « in fine » en 2020, le ratio de désendettement ne dépasse pas 7 ans, et la ville peut emprunter !

Enfin, nous sommes heureux de constater que les alertes que nous avions prononcées sur le risque financier d’augmentation du poste « charges de personnel », même si des embauches ont eu lieu en 2020, semble prises en compte, ainsi que la renonciation, au bout de 10 mois, de l’abandon de l’augmentation de 15% du poste des indemnités des élus.

Compte tenu de ces éléments, il n’est pas nécessaire d’augmenter les taux de Taxe Foncière d’Andrésy en 2021, surtout que la Communauté Urbaine a annoncé la création de cette taxe pour 2022.

En revanche, nous proposons, parallèlement, un moratoire sur les investissements engagés :

  • Résiliation du marché Louise Weiss pour intérêt général et conception d’un nouveau projet mieux financé ? Car même si des indemnités sont à prévoir, cela permettrait de rééquilibrer son ampleur et son financement.
  • Décalage plus important de l’extension du Groupe Scolaire Denouval compte tenu du retard sur les projets immobiliers et de la réalité des effectifs scolaires (effectifs plutôt en baisse sur la ville).
  • Tout en maintenant le programme de mise aux normes handicap obligatoire.

Afin de respecter les promesses et d’agir en élus responsables, l’objectif est donc de réduire les dépenses et de limiter, temporairement, les investissements afin de passer la crise sanitaire et retrouver ainsi des marges de manœuvre, SANS AUGMENTER LA FISCALITE, afin de gérer cette situation conjoncturelle et non structurelle…

Mais il est toujours plus facile de critiquer l’héritage et d’augmenter les impôts en début de mandat, que de gérer l’impact de la crise sanitaire et de prendre la défense des contribuables andrésiens !

ROB initial de la majorité AER (fév. 2021) – SANS AUGMENTATION D’IMPOTS
ROB corrigé de la majorité AER (avr. 2021) – AVEC AUGMENTATION D’IMPOTS
ROB alternatif de l’opposition NPCA (avr. 2021) – UNE AUGMENTATION D’IMPOTS N’EST PAS NECESSAIRE

Prochain événement à venir

Conseil Communautaire CU GPS&O

14 octobre 2021
1639525
DD Jours
HH Heures
MM Min
SS sec (sec)
L'évènement est commencé. Rafraichir la page pour voir le prochain!