20 Tribune avril 2022

Chères Andrésiennes, chers Andrésiens,

Et si nos élus majoritaires, gérait notre ville en « bon père de famille » en tenant compte des difficultés économiques actuelles et non pour développer des projets électoralistes en ponctionnant leurs finances dans vos poches ?
Et s’ils se rendaient compte qu’une augmentation de 32% sur deux ans de la Taxe Foncière (l’augmentation de la ville de 13% en 2021 et la création d’une nouvelle Taxe de 6 points à la Communauté Urbaine pour 2022 qu’ils ont laissé faire) devenait insupportable pour les propriétaires ?
Et si, comme nous l’avons souligné lors du Débat d’Orientation Budgétaire, ils admettaient que l’impact conjoncturel de la crise sanitaire cumulé aux décalages financiers, imposés par notre interco entre des remboursement d’emprunts et des recettes de ventes de bien, ne justifiaient pas d’une augmentation pérenne de la fiscalité ?
Alors, contrairement à la décision de maintenir l’augmentation du taux voté en 2021 qui est à l’ordre du jour du conseil municipal d’avril, ils devraient décider de le baisser afin de compenser en tout ou partie la hausse en 2022 de 3,4% des bases et la taxe créée par l’interco !
Comme nous allons le proposer, nous pourrions, sans problème, revenir au taux de 2020 soit 32,23% au lieu de 35,78% qui permettrait de n’augmenter la charge fiscale 2022 QUE DE 1,2M€ (au lieu de 1,6M€) et c’est déjà beaucoup trop !
Pour preuve : le résultat budgétaire 2021, annoncé catastrophique, est finalement positif de plus de 5 millions (chiffres des Impôts de Poissy) et le projet de budget 2022 indique un autofinancement des investissements de plus de 5,5 millions. En comparaison, la hausse des impôts de la ville a rapporté en 2021 de l’ordre de 840K€.
Espérons, sans grand espoir, que nous soyons écoutés durant ce conseil sur ce sujet

Suivez nous sur Facebook :
« Notre Parti C’est Andrésy »

NPCA, à vos côtés
Véronique CIVEL & Denis FAIST

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.