15 Tribune novembre2021

CU GPSeO

Chères Andrésiennes, chers Andrésiens,

Tout se décide-il à l’Intercommunalité GPS&O, sans réaction de nos élus ?

La deuxième semaine de novembre en est probablement le meilleur exemple :

  • Un Conseil Communautaire le 9 novembre qui valide les transferts financiers entre les 73 communes et l’interco et qui engage des dépenses importantes…
  • Un Conseil Municipal le 10 novembre qui ne contient « que » 7 questions techniques…

Le conseil communautaire :

  • Après cinq ans d’obstruction de la CU, validation, enfin, du montant des transferts financier entre communes et intercommunalité : Même si ce montant inclus encore une part de ponction fiscale pour les Andrésiens, il est réduit, pour notre commune d’environ 680 000 € /an. C’est le résultat, d’une part du procès gagné en 2019, dont Denis FAIST a été un des principaux acteurs, et d’une correction qui démontre qu’Andrésy a versé pas loin de 2,6 millions d’euros en trop de 2017 à 2021 !
    La récupération de ce trop versé est impératif pour notre commune.
  • Malgré retards et surcoûts du projet EOLE, le Président du département a engagé des dépenses d’environ 100 millions d’€ pour les pôles gare, tous situés Rive Gauche de la Seine, en précisant que cela grèverait le budget d’investissement de tous les autres projets de la CU. Que va-t-il rester pour les autres dont voirie et villes de la Rive Droite ?
  • Signature d’un « Contrat Territorial de Relance » avec l’Etat : ce contrat vise, sous l’arbitrage de la CU, à solliciter les subventions du plan de relance de l’Etat vers les projets des communes. Notre commune a bien fait inscrire « les projets du programme AER » sans concertation ni sollicitation des groupes minoritaires. Reste à suivre l’obtention réelle de subventions pour notre ville.

Rapport de la Chambre Régionale des Comptes (2016-2020) sur la CU rendu public le 09/11/2021 :

Toutes ces décisions qui impactent les finances de notre interco ont été décidée alors que sa situation financière est exsangue : extraits

  • Pas de projet fédérateur, pas de projet de territoire !
  • Un protocole financier « illégal » et un dysfonctionnement (volontaire) de la commission en charge de l’évaluation des transferts financier !
  • Des comptes insincères en 2018 et 2019 en vue d’une dissimulation d’un déficit de clôture !

Vers une augmentation inéluctable de vos impôts foncier en 2022 ?

Suivez nous sur Facebook :
« Notre Parti C’est Andrésy »

NPCA, à vos côtés
Véronique CIVEL & Denis FAIST

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.