08 Tribune mars 2021


Chères Andrésiennes, chers Andrésiens,

Comme nous vous l’avons toujours dit et écrit pendant la dernière campagne des élections municipales, la pandémie relative à la COVID 19 et ses implications économiques et sociales sont toujours d’actualité. Pour un certain nombre d’entre nous, ces conséquences peuvent devenir préoccupantes. Cette crise doit, plus que jamais, conduire l’action de nos élus et rester la priorité majeure de ce début de mandat.

Dans ce contexte, la majorité municipale a ouvert un centre de dépistage, rue de Triel, dans notre commune. Bien évidemment, nous ne pouvons que la féliciter pour cette initiative au bénéfice des habitants de notre ville.

Malgré toutes les mesures prises ces derniers mois, les restrictions se sont durcies sur notre territoire avec le port obligatoire du masque dans tout le département et l’interdiction de consommation d’alcool sur la voie publique. Le respect des gestes barrières est plus que jamais d’actualité compte tenu de la circulation des différents variants et de leur plus forte contagiosité. Nos libertés sont ainsi de plus en plus restreintes et nombre de familles connaissent des difficultés.

Ainsi et pour que nous retrouvions progressivement une vie normale, notre pays est désormais entré dans une phase active de vaccination. Sur ce sujet, Mme la 1ère Adjointe avait annoncé, dans « Andrésy Mag » de janvier, l’ouverture imminente d’un centre de vaccination pour les communes de notre canton. A ce jour, aucune nouvelle ne nous est donnée sur cette ouverture que nous appelons tous de nos vœux. La vaccination des Andrésiens doit aussi être une priorité pour notre municipalité.

Dans l’attente d’information sur ces sujets, vous pouvez nous contacter pour toute demande d’information ou pour toute préoccupation que vous voudriez porter à la connaissance de vos élus.

PS: cette tribune nous a été demandée le 12 mars dernier, c’est à dire une semaine avant les dernières annonces du premier ministre et l’instauration d’un nouveau confinement en Ile de France à compter du 19/03/2020 pour, au minimum, quatre semaines. Ce qui prouve bien que la priorité doit aller sur les conséquences sanitaires, économiques et sociales de cette pandémie.

Vos élus NPCA
Denis Faist et Véronique Civel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.