04 Tribune novembre 2020

COVID-19

Chères Andrésiennes, Chers Andrésiens,

Alors que, comme nous l’avions prédit, ce début de mandat doit faire face à une sévère deuxième vague de la pandémie, que l’Urgence Sanitaire est de retour et que de ce fait une cellule de crise a été réactivée par nos élus, la majorité persiste et s’emploie à faire voter des vœux, sans impact juridique, que même M. le Maire qualifie de « tout à fait secondaires »: vœu sur l’implantation des compteurs Linky (alors qu’à fin 2020 la ville devrait être couverte à environ 80%), vœu sur le bien être animal des animaux de cirque (alors que la Ministre de la Transition écologique a annoncé des mesures gouvernementales en ce sens fin septembre). Nous préfèrerions que les priorités de la Majorité soient concentrées sur les impacts sanitaires, économiques, sociaux et financiers de cette pandémie !

Du fait de notre décision, lors des précédents mandats, de garantir les emprunts des bailleurs sociaux, la ville disposait de quelques logements «à sa main». Les élus AER ont approuvé la signature de la Convention Intercommunale d’Attribution des logements sociaux. Cela peut paraître anodin, mais, même s’il faut évidemment se conformer à la nouvelle législation en la matière, cette convention oblige la commune à «mobiliser son contingent» pour l’ensemble des habitants de la CU

Enfin, la COVID-19 a des impacts financiers sur notre budget (dépenses supplémentaires, baisses de recettes, décalage de dépenses et de subventions d’investissements, pour lesquels des décisions devront être prises avant la fin de l’année afin de ne pas impacter les impôts.

A ce sujet, notre Intercommunalité a indiqué aux 73 Maires que sa situation financière était quasi déficitaire ! Est-ce une préparation des esprits à une instauration d’une Taxe Foncière Intercommunale ?

Nous vous assurons que continuons à veiller à vos intérêts et à votre qualité de vie.

Le Groupe d’opposition « Notre Parti C’est Andrésy »
Denis Faist et Véronique Civel